lundi 20 mars 2017

Le régime enregistré d'épargne-études - En ouvrir un ou pas?

Mon filleul va bientôt avoir un an et demi : le temps passe vite! Bientôt, ça sera sa première journée d'école, puis son secondaire et puis... ensuite? On ne peut prévoir quels seront ses projets futurs, mais on peut s'y préparer. L'épargne pour les études d'un enfant peut commencer longtemps à l'avance, même dès l'année de sa naissance!

Dans un billet d'octobre 2013, j'ai brièvement discuté du régime enregistré d'épargne-études (REÉÉ). C'est un programme d'épargne enregistré, qui permet d'investir des sommes qui pourront croître à l'abri de l'impôt, un peu comme le REÉR et le CÉLI. Les souscripteurs (généralement les parents) peuvent ainsi économiser de l'argent pour le bénéficiaire (le futur étudiant). Les règles sont toutefois bien particulières.


Pourquoi est-il bon de cotiser à un REÉÉ?

La raison principale est l'existence de subventions gouvernementales au Québec et au Canada:

D'autres programmes pour les familles à plus faible revenu offrent des subventions supplémentaires, comme le Bon d'études canadien.

Ainsi, pour chaque 100$ cotisé, les gouvernements du Canada et du Québec rajoutent au minimum 30$. C'est donc un retour de 30% garanti! Très peu de placements offrent ce genre de rendement.

Un autre avantage important du REÉÉ est celui de la croissance à l'abri de l'impôt. Comme avec le REÉR, lorsque l'argent est investi dans un compte enregistré, il n'y a pas d'impôt à payer sur les profits qui sont générés. La différence est que les profits sont imposables seulement à leur retrait et ce, aux taux applicables pour l'étudiant à ce moment. Ces taux sont généralement très faibles, voire nuls, car l'étudiant n'a généralement pas de gros revenus et profite de crédits d'impôts pour les frais de scolarité.

Plusieurs parents doivent débourser une grande majorité des dépenses de leurs enfants lorsqu'ils sont aux études : frais de scolarité, livres, loyer, épicerie, etc. En commençant tôt à épargner pour les études de leur enfant, les obligations financières des parents sont moins grandes une fois les études commencées. De plus, les besoins en prêts étudiants sont également amoindris, ce qui signifie moins de dettes une fois les études terminées.

  
Quand n'est-il PAS bon de cotiser à un REÉÉ?

Le REÉÉ a beau être un régime très avantageux, il ne devrait cependant pas être priorisé par rapport aux autres obligations financières des parents.

Puisque c’est un compte dédié à l’épargne-études, il ne devrait servir qu’à l’aide financière du bénéficiaire aux études. Pour retirer les fonds sans pénalité, il faut fournir une preuve de fréquentation scolaire. Les montants sont alors versés à l’étudiant. Le retrait des profits et subventions sont également limités à 5000$ durant la première session.

Si le souscripteur décide de fermer le compte, on récupère les contributions sans pénalité mais les profits sont imposés avec une pénalité additionnelle de 20% et les subventions doivent être remboursées aux gouvernements. Mais si le compte a moins de 10 ans d’existence, on ne récupère que les contributions. Il faut donc faire attention : le REÉÉ n’est pas un compte de banque ordinaire.

Il y a ainsi plusieurs situations pour lesquelles une cotisation au REÉÉ devrait être remise à plus tard : l'enfant est trop vieux pour bénéficier des subventions associées au REÉÉ, si les parents ont trop de dettes, un budget insuffisant, des besoins d'épargne non atteints (ex: épargne-retraite).

Avec ces quelques lignes directrices, vous pouvez donc décider si vous allez ouvrir un REÉÉ pour votre enfant et combien vous y épargnerez à chaque année. Dans un prochain billet, j'aborderai les types de comptes REÉÉ et les investissements qu'on peut y placer.



Références

HOLMAN, Mike. (2010) The RESP Book: The Simple Guide to Registered Education Savings Plans for Canadians. Toronto, Money Smarts Pub.


jeudi 2 mars 2017

Bilan mensuel - Mars 2017

Déjà le 1er mars! Aujourd'hui est la dernière journée pour cotiser à vos REÉR de 2016. Vous avez donc encore un peu de temps pour faire une cotisation, question de réduire vos impôts à payer et d'alimenter votre portefeuille d'épargne-retraite. Pourquoi ne pas en profiter pour investir dans un portefeuille de fonds indiciels, du même coup?

Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er mars 2017. Le graphique est normalisé pour que la valeur de l'an dernier (le 1er mars 2016) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.



Dans le dernier mois, il y a donc eu une variation de +2,0%. La portion du graphique dans le négatif correspond à la période où la construction de la maison n'était pas terminée, mais l'hypothèque avait été encaissée.


Sur le blogue en février
  • Je n'ai rien publié ce mois-ci, mais j'ai un billet sur les régimes enregistrés d'épargne-études en préparation.


Transactions du mois
  • Pour les fonds négociés en Bourse
    • VAB (Obligations canadiennes)
      • 7 février : Récolte de 5,37$ en distribution
  • Pour les fonds communs de placements
    • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
      • 9 février : Achat automatique de 2,39 unités @ 16,71$
      • 23 février : Achat automatique de 2,35 unités @ 16,99$
  • Du côté des actions
    • CJR.B (Corus Entertainment inc.)
      • 28 février : Récolte de 10,45$ en dividendes

    Total des dividendes et distributions pour 2017 : 67,36$


    Ce qui s'est passé dans le mois de février
    • Nos impôts sont déjà faits! Ça n'a pas été très compliqué cette année. De plus, j'ai pu essayer un nouveau logiciel, Impôt Simple, pour la réalisation de nos déclarations de revenus. Le logiciel est disponible pour la première année en français et pour le Québec. Il est un peu plus « manuel » que d'autres logiciels payants (comme ImpôtRapide), mais il est gratuit! Pour les situations simples, c'est l'idéal.
      • Si vous êtes étudiant ou avez une situation très simple (seulement des revenus), les logiciels ImpôtRapide et ImpôtExpert sont également gratuits.

    Ce qui s'en vient en mars
    • Nous n'avons toujours pas eu de nouvelles de la ville concernant la nouvelle évaluation de notre propriété. À suivre.
    • On a beau n'être que le 1er mars, le printemps montre déjà le bout de son nez. Nous allons donc commencer à regarder pour les travaux à effectuer sur le terrain cette année. Nous commencerons donc à demander des soumissions. Nous avons un strict minimum à effectuer pour respecter le Règlement de contrôle intérimaire, soit la gestion des eaux de ruissellement. Nous verrons ensuite si d'autres travaux peuvent être avancés cette année.

    Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.

    mercredi 1 février 2017

    Bilan mensuel - Février 2017

    L'année 2017 est déjà bien entamée. L'hiver nous fait savoir qu'il n'est pas encore terminé en nous envoyant une vague de froid. Quelques dépenses importantes ont dû être effectuées en janvier pour l'auto et pour la maison. Nous attendons avec impatience le retour du beau temps pour s'engager dans les travaux de terrassement et enfin rencontrer les exigences de la ville.

    Voici le résultat de mon bilan financier en date du 1er février 2017. Le graphique est normalisé pour que la valeur de l'an dernier (le 1er février 2016) corresponde à 100%. Le graphique se limite aux derniers 12 mois.



    Dans le dernier mois, il y a donc eu une variation de -3,5%. La portion du graphique dans le négatif correspond à la période où la construction de la maison n'était pas terminée, mais l'hypothèque avait été encaissée.


    Sur le blogue en janvier


    Transactions du mois
    • Pour les fonds négociés en Bourse
      • VCN (Actions canadiennes)
        • 9 janvier : Récolte de 14,67$ en distributions
      • VXC (Actions internationales)
        • 9 janvier : Récolte de 23,22$ en distributions
      • VAB (Obligations canadiennes)
        • 9 janvier : Récolte de 3,20$ en distributions
        • 25 janvier : Achat de 13 unités @ 25,26$
    • Pour les fonds communs de placements
      • Portefeuille Tangerine Croissance d'actions
        • 4 janvier : Achat initial de 6,34 unités @ 16,62$
        • 26 janvier : Achat automatique de 2,40 unités @ 16,70$
    • Du côté des actions
      • CJR.B (Corus Entertainment inc.)
        • 31 janvier : Récolte de 10,45$ en dividendes

      Total des dividendes et distributions pour 2017 : 51,54$


      Ce qui s'est passé dans le mois de janvier
      • Une bonne partie de la baisse de valeur nette vient d'une facture qu'on attendait, celle de la planification de notre terrassement et notre aménagement paysager, pour les prochaines années.
      • Nous avons eu une autre réparation à réaliser sur l'auto : changement du silencieux qui était rouillé et dont les conduits se sont sectionnés lors de notre sortie de route au début-décembre. Une dépense de 800$ dont on se serait bien passé.
        • Du coup, nous avons créé un nouveau compte d'épargne pour les dépenses liées à la voiture : immatriculations, entretiens, réparations, mise de fonds pour le prochain véhicule. Un montant y est déposé à chaque deux semaines.
      • Les travaux qui devaient être complétés par le constructeur ont été effectués à la mi-janvier. Notre dossier de litige concernant les poutres décoratives est donc maintenant clos. Nous attendons le remboursement de notre dépôt de la part de Garantie Construction résidentielle. Une bonne chose de réglée!
      • La neige et la pluie qui nous tombent dessus depuis le début de l'hiver commençaient à peser lourd, littéralement, sur notre toiture. Nous avons donc engagé des déneigeurs pour enlever tout cela.
        • J'ai appris que ce n'est pas parce qu'une entreprise est enregistrée à la Régie du bâtiment qu'elle ne tentera pas de détourner le système... Exigez toujours une facture pour vos travaux! En cas de litige, c'est la preuve que des travaux ont été réalisés chez vous. Pas de facture, pas de recours!
      • J'ai démarré un nouveau portefeuille d'investissement REÉR chez Tangerine. Mes remboursements au RAP seront donc investis de façon périodique.

      Ce qui s'en vient en février
      • Nous n'avons toujours pas eu de nouvelles de la ville concernant la nouvelle évaluation de notre propriété. À suivre.
      • Les documents pour nos déclarations de revenus 2016 commencent à entrer. Dès que nous les aurons tous, nous pourrons alors commencer à remplir nos déclarations.
        • Un petit truc : plusieurs des grandes institutions financières offrent un rabais de 20% sur la version en ligne d'ImpôtRapide. Alors si vous avez ne serait-ce qu'une carte de crédit dans une grande banque, pensez à vérifier!

      Pour le mois de février, je publierai un billet sur les régimes enregistrés d'épargne-études (REÉE). Je me suis intéressé à ce sujet depuis que mon filleul est né. Ma soeur et mon beau-frère seront contents d'avoir plus d'informations!


      Inscrivez-vous à mon fil RRS, aimez ma page Facebook, suivez mon compte Twitter ou inscrivez-vous aux mises à jour par courriel pour rester à l’affût. Les liens sont également en haut de la page.

      mercredi 4 janvier 2017

      L'après-RAP et mon épargne-retraite

      Le temps passe vite! Cela fera deux ans en mai prochain que j'ai utilisé le Régime d'accession à la propriété dans le but d'acheter le terrain sur lequel nous nous sommes construits.

      Ce programme fédéral permet d'effectuer un emprunt sans intérêts des sommes détenues dans un Régime enregistré d'épargne-retraite (REÉR) lorsqu'on désire acheter une première résidence. Chaque membre d'un couple d'acheteurs peut emprunter jusqu'à 25 000$ de son REÉR. Les sommes peuvent servir à n'importe quoi, mais on s'entend qu'elles iront généralement sur la maison!

      La période de remboursement du RAP commence dans la deuxième année qui suit celle durant laquelle les fonds ont été retirés : puisque j'ai fait mon retrait en mai 2015, c'est dans ma déclaration de revenus 2017 que je vais déclarer mes remboursements. Pour ce faire, je vais déposer des sommes dans mon REÉR comme j'avais l'habitude de le faire. Cependant, les remboursements au RAP ne me donneront pas droit à un retour d'impôts : je l'ai déjà reçu une fois au moment de la cotisation initiale!

      Je dispose de 15 ans pour rembourser la totalité des montants empruntés grâce au RAP, à raison d'un minimum de 1/15e de la somme à tous les ans. C'est un prêt sans intérêts : je ne me presserai donc pas de le rembourser plus vite, puisque j'ai d'autres dettes plus coûteuses (comme l'hypothèque!). Je garde cependant en tête que si je ne rembourse pas le minimum dû dans une année, la somme manquante sera ajoutée à mon revenu de l'année et je devrai alors payer plus d'impôts.


      Un nouveau départ pour mon épargne-retraite

      Au moment du RAP, j'avais liquidé tous les placements de mon REÉR pour mettre l'argent dans un compte d'épargne. Maintenant que je dois rembourser mon REÉR, je vais en profiter pour répartir ces sommes dans des investissements à long terme.

      J'utiliserai une approche indicielle, tel que j'en avais parlé dans un billet précédent. Je veux investir dans l'ensemble du marché pour profiter de la croissance globale des entreprises cotées en Bourse.

      J'ai donc acheté des parts dans le Fonds d'investissement Tangerine - Croissance d'actions. Ce fonds commun de placements investit à parts égales dans des actions canadiennes, américaines et internationales.

      Le processus est simple. J'ai d'abord fourni quelques informations personnelles, dont mon numéro d'assurance-sociale. Ce numéro est important puisque c'est de cette façon que Revenu Canada peut faire un suivi de mes placements enregistrés, autant pour le REÉR que pour le CÉLI. Ensuite, la banque m'a demandé des informations sur mon emploi, mon salaire, ma valeur nette.

      J'ai aussi répondu à un questionnaire de tolérance au risque, requis par la loi, qui permet à la banque de me suggérer un fonds de placements adapté à mon profil. Dans mon cas, je ne prévois pas toucher les sommes avant plus de 10 ans et je suis tolérant aux risques du marché : on m'a donc proposé le fonds Croissance d'actions. Il est toujours possible de modifier ses réponses pour obtenir une autre suggestion, le questionnaire étant quelque peu subjectif...

      Après avoir déterminé la source de mon placement initial, j'ai également mis en place un Programme d'épargne automatique, qui me permettra d'acheter des parts dans le fonds de façon périodique automatiquement.

      Et voilà, je n'ai plus qu'à laisser les choses aller. Je sais que la valeur de mes placements variera de jour en jour, mais comme j'ai une vision à long terme, je ne m'inquiète pas. Je peux me concentrer sur d'autres aspects, comme la maison!